Hypnose Ericksonienne Thérapie Brève

Apports de l’hypnose en consultations prénatales. Mélina SINGER

Formation Hypnose Medicale - vendredi 10 août 2018 - 12:27
Par Mélina SINGER, Sage-femme à la maternité de l’hôpital Dela- fontaine de Saint-Denis (93). Revue Hypnose & Thérapies brèves n°49. Comment soulager une patiente angoissée qui a des difficultés à supporter certains états de la grossesse comme les nausées, la fatigue, les douleurs ? Que proposer en cas de sciatalgies ou de douleurs ligamentaires ?

Répondre à mes patientes que ce qu’elles ressentent est normal ne me satisfaisait pas. Face à cette aide que je trouvais trop pré- caire, je me suis tournée vers l’hypnose.
Les quatre cas cliniques présentés se sont déroulés lors de consultations pré-natales classiques.
INSOMNIES, À PROPOS DE DEUX PATIENTES L’insomnie concerne une grande proportion de femmes enceintes. Ce problème récurrent est constamment abordé en consultation prénatale. Le sommeil est perturbé la nuit et les retentissements sur la qualité de vie la journée et sur le vécu de la grossesse sont une réelle problématique pour ces femmes. Au fur et à mesure de ma pratique de l’hypnose en consultation, je me suis rendu compte des effets positifs de l’hypnose sur le sommeil, et même si le problème initial abordé est autre comme l’anxiété ou la douleur.

Stéphanie me parle de son problème d’insomnie lors du second rendez-vous. Elle dort très peu la nuit, par sessions de quelques minutes. Elle n’arrive pas à se re- poser la journée même si elle présente une hypersomnolence. Elle n’exprime pas d’angoisse particulière. Cette jeune femme de 25 ans est enceinte de son premier enfant, la grossesse se déroule bien. Je lui pro- pose une séance d’hypnose, elle est intéressée. Je n’ai alors commencé ma formation que depuis peu et lui propose ce qui semble à ma portée et dont j’ai connaissance : induction par fixation d’un point, moment agréable à ressentir dans son lieu de sécurité, que nous ne déterminons pas à l’avance. Le moment est fluide, tout se passe facilement et sereinement. Stéphanie communique par des petits gestes du visage. Elle revient tranquillement et semble détendue ; elle est calme et souriante.

Je rencontre Elodie, 28 ans, le lendemain de la consultation de Stéphanie. Elle attend son deuxième enfant. Elle a bénéficié d’une césarienne à terme la première fois pour anomalies du rythme cardiaque fœtal. Elle souffre d’insomnies depuis le début de cette grossesse, accentuées ces dernières semaines. Elle est actuellement à six mois de grossesse. Elle ne ressent pas d’angoisse ni d’autres symptômes particulièrement gênants. Elle se décrit comme hyperactive.

Je lui propose une séance d’hypnose, elle connaît un peu et est intéressée pour en faire le jour même. Influencée par la séance de la veille, je lui propose de fixer un point. Elle met du temps à fermer les yeux et semble contractée. J’ajoute des suggestions d’engourdissement du corps mêlées d’éléments confusionnels sur les sensations kinesthésiques qu’elle peut ressentir : points de contact du corps sur la chaise ou de la chaise sur le corps, légèreté et lourdeur. Elle ouvre plusieurs fois les yeux durant la séance. Je lui propose ensuite de se rendre dans un endroit agréable qu’elle connaît et de profiter des sensations confortables au- tour d’elle. La détente est observable : la respiration est calme, le sourire présent et les muscles du visage se relâchent.
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves

A deux mains dans la neige. Sophie COHEN et Véronique BONNET

Hypnose Ericksonienne - jeudi 9 août 2018 - 11:25
Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°49 La neige fraîche crisse sous les chaussures. Neige blanche, neige chaude dans nos cœurs... Aux pieds, de grosses chaussures, tu sais celles qui me mettent les pieds au chaud, bien à l’abri... celles qui permettent ces longues promenades... Nous, bien accrochés au sol... oui, bien sûr, derrière soi les traces... celles de nos pas...
Il fait frais, je me sens dans un univers sans couleur, tout effacé par le blanc. Le blanc présent, tout autour. De près et de loin, ce blanc où toutes les teintes et leurs reflets se mêlent... Regardons bien, avec attention... est-ce vraiment blanc ? bleuté ? doré ? Rapproche-toi doucement, tu peux voir et apprécier toutes ces nuances sub- tiles... quelle beauté ! D’une beauté qui fait du bien, qui apaise... d’une beauté qui pro- duit ces sons du silence si intenses. Avec tes yeux de velours... tu observes se dé- ployer là toutes les couleurs de l’arc-en- ciel dans chaque flocon... La beauté tout autour se donne à toi qui sait regarder...
Les flocons tombent des arbres avec un léger frou-frou d’ailes d’oiseau. Les oiseaux délicatement glissent sur la neige, d’autres s’envolent et avec eux une pluie de neige s’envole et descend sur nos têtes !
L’air est feutré, presque mat. Délicat, doux, quelle heure est-il ? On perd nos re- pères... L’air, la lumière intensément ta- misée. Au fait, depuis quand marche-t- on ? On se retourne, plus de traces car la neige continue son beau ballet et recouvre...
Dans le jardin, je fais comme le chat :
« Je contemple la neige et je suis là. » Le chat pose à peine ses pelotes, il sent le froid et se met bien vite là... là où c’est confor- table et doux... Doux son pelage, doux son regard et très attentif à la beauté qui ne se lasse pas de le surprendre...
Puis j’enfile de vieilles bottes et je pars au village. Ambiance 1930, tout le monde est à pied, à se faire des courtoisies. Des tas de printemps en réserve... le temps se déploie devant nous comme un tapis blanc infini... Des chapeaux, des bon- nets... on se connaît, se reconnaît... parfois tout juste !
A marcher dans une atmosphère calme qui agrandit les rues. Tout est là, contenu en germe, encore invisible à nos yeux qui ne peuvent peut-être pas tout à fait per- cevoir... sous ces blancs, les choses sont présentes mais n’ont plus leur forme, alors on devine simplement... là, une ... et là un...
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Accouchement personnel maison: Sortir des violences obstétricales

Hypnose Ericksonienne - jeudi 9 août 2018 - 10:58
C’est à partir de son expérience professionnelle et personnelle, qu’Isabelle Ignace témoigne. Je m’appuie sur mon expérience d’animation et de création d’un groupe de préparation à la naissance axé sur l’hypnoanalgésie mis en place dans le cadre de l’Unité d’évaluation et de traitement de la douleur et le Service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Robert-Debré Paris, entre 2008 et 2012, pour présenter l’évolution de mon cheminement en tant que soignante, ainsi que mon expérience en tant que femme ayant fait le choix d’un autre type d’accompagnement que celui de l’hôpital pour mes accouchements.

En premier, il y a la fascination de constater à quel point les femmes des groupes pouvaient réussir à utiliser ces outils pour gérer leur accouchement. En deuxième, vient mon désarroi face aux récits de violences obstétricales institutionnelles. Enfin, comment leur témoignage et leur vécu m’ont incitée à accoucher différemment.
HYPNOSE ET PRÉPARATION À L’ACCOUCHEMENT EN MILIEU HOSPITALIER Pendant cinq ans, j’ai animé, avec ma collègue psychologue Eliane Raffet, des groupes d’hypnorelaxation à destination des femmes enceintes. Chaque groupe était composé d’une dizaine de femmes, vues pendant cinq séances de deux heures dès le septième mois de grossesse.
Notre objectif était de leur redonner le sentiment de « contrôler quelque chose » lors de l’accouchement, de leur donner les moyens de traverser ces douleurs autre- ment qu’en les subissant mais plutôt en donnant une autre interprétation de la dou- leur. En résumé, nous voulions les aider à vivre l’accouchement plus sereinement.
Les exercices que nous leur proposions étaient nombreux et variés : respiration et couleurs apaisantes, lieu de res- source, tissu protecteur imaginaire, métaphore du col de l’utérus, métaphore de la tempête, rapprochement des doigts et bulle de tranquillité, technique du poing serré, etc. Nous leur apprenions également des techniques d’autohypnose et d’auto- suggestion permettant de créer des sensations d’analgésie et de dissociation.
EXEMPLE DE TÉMOIGNAGE Svetlana, a suivi le groupe de prépara- tion d’hypno-relaxation à l’hôpital Robert- Debré, quatre séances, et gère sa douleur. Le jour de son accouchement elle arrive aux urgences de la maternité le matin vers 8 heures. Entre 8 heures et 11 h 30, son col se dilate tranquillement jusqu’à 8 centimètres. Elle gère l’accompagnement de ses contractions avec des techniques qu’elle a réinventées : une respiration bruyante qu’elle associe à des images ai- dantes, un monde imaginaire qui lui ap- partient et dans lequel elle se promène avec dextérité. Elle semble même dormir entre chaque contraction. Elle respire, souffle, écoute sa respiration, a un visage détendu. Son mari est là, dans une présence atten- tive et calme. « Elle est courageuse cette femme, dit une soignante. Ah bon, elle a appris des techniques d’autohypnose ? » Cela suscite l’attention. Demande-t-on souvent à des femmes quelles sont leurs ressources, comment elles s’y prennent pour calmer leur corps, se calmer, se poser, rester maître à bord d’elle-même ?
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Troubles des apprentissages: Mémoire, émotion et neurosciences

Hypnose Ericksonienne - jeudi 9 août 2018 - 10:32
Par Amer SAFIEDDINE. Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°49 La mémoire est une expérience émotionnelle dans l’espace et le temps. « La seule fois où j’ai vu ma mère pleurer, je mangeais une tarte aux pommes », disait Proust. Ce n’est pas seulement la surprise de voir sa mère pleurer qui interpellait l’auteur, mais le fait de se souvenir qu’il mangeait une tarte aux pommes ce jour- là ! La mémoire, allait-il ajouter, « c’est du temps incorporé », du temps inscrit en nous, dans notre corps. Deux faits qui n’avaient strictement aucun lien entre eux, mais qui avaient une forte dimension émotionnelle, se sont ainsi inscrits ensemble, gravés pour toujours dans la mémoire de l’écrivain. Pourquoi ? Parce que l’émotion de l’un avait entraîné l’autre dans son sillage. Qui n’a pas vécu de pareilles expériences ?

En 1973, dans mon collège au Liban, en classe de 3e, nous avions au programme la mise en place définitive de l’imparfait du subjonctif. Vaste programme pour des enfants dont c’était le dernier des soucis. Notre enseignant de français, après qu’il nous ait donné avec légèreté et humour les bases de cette règle séduisante, eut l’idée géniale de permettre à notre classe studieuse malgré tout, mais fort « dynamique », de pouvoir s’exprimer orale- ment et très librement, à deux conditions : que chaque phrase contienne un imparfait du subjonctif et... fasse rire l’assemblée. On n’en demandait pas plus.

Quarante-quatre ans après, à mon grand étonnement, j’ai toujours en mémoire cette règle. D’ailleurs, il suffit que je l’évoque dans n’importe quel contexte, pour que surgissent dans mon esprit l’endroit précis où j’étais assis en classe, l’angle où se trouvait notre professeur, les visages et les déclamations hilarantes de mes camarades, ainsi que l’heure de la journée. En 2011, j’eus la chance de retrouver quelques-uns de ces cama- rades, à nouveau réunis dans un restaurant autour de notre professeur, au regard toujours malicieux. Nous avions tous encore en mémoire cette fameuse et délicieuse matinée de classe. Et pour ma part, j’ai la conviction aujourd’hui qu’elle fut l’une des sources de mon orientation et choix professionnels.

En terme cérébral, au moment où le thalamus de Proust (et celui de mes camarades de classe) était stimulé par la dégustation de sa tarte aux pommes (et pour nous par la leçon de grammaire apprise avec humour), son amygdale l’a été par les pleurs de sa mère (la nôtre par le plaisir de l’hilarité générale). Comme l’amygdale est un appendice de l’hippocampe, la mémorisation simultanée des deux faits s’est associée de façon durable. Je lis déjà la surprise dans les yeux du lecteur : l’amygdale n’est-elle pas le siège de nos peurs ? Oui, mais chose moins connue, elle jouerait également un rôle dans la détection du plaisir. Rappelons en effet brièvement les fonctions du thalamus, de l’hippocampe et de l’amygdale.

Le thalamus serait impliqué à l’état de veille dans le transfert et filtrage des in- formations sensorielles périphériques spécifiques vers le cortex ; lors du sommeil lent, dans la déconnexion du cortex d’avec les stimulations sensorielles, et dans des processus de consolidation mnésique.

L’hippocampe fait partie du système limbique (dit émotionnel) et aurait trois fonctions principales : la mémoire durable, la navigation spatiale et l’inhibition du comportement.

L’amygdale fait également partie du système limbique et est impliquée dans la reconnaissance et l’évaluation de la valence émotionnelle des stimuli sensoriels, dans l’apprentissage associatif, et dans les réponses comportementales et végétatives associées, en particulier dans la peur et l’anxiété. Elle fonctionnerait comme un système d’alerte, et serait également impliquée dans la détection du plaisir, comme nous venons de l’évoquer plus haut.
- Commander le numéro 49 en version papier

- S'abonner à la Revue Hypnose & Thérapies Brèves
Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L’hypnose et les Mouvements Oculaires: une intégration intégrative de l’EMDR, IMO et l'hypnose ericksonienne

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:32
Laurence ADJADJ, Psychologue à Marseille 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 10 h 30 Atelier Pratique : Autre Niveau : Intermédiaire, Expert Le vécu traumatique laisse des traces plus ou moins profondes dans l’histoire de celui qui vit un événement particulier, parfois même des petits événements laissent des traces.
Ces traces peuvent empêcher, freiner dans la vie à un certain moment. Ces traces s’inscrivent dans le corps par l’émotion suscitée et ressentie.


En tant que thérapeutes pratiquant l’hypnose, nous utilisons nos techniques et notre créativité pour accompagner le patient vers un autre vécu, comme une réintégration.
Une digestion, une intégration, une ré-association plus bénéfique qui peuvent s’accompagner de traces moins profondes.
En cela, la pratique de la thérapie par les mouvements oculaires, en accentuant la dissociation pour mieux réassocier ensuite, ne rejoint-elle pas l’hypnose et réciproquement ?

J’aborderai ces deux approches de manière intégrative lors de cet atelier afin d’appréhender l’intégration sous un autre angle. J’évoquerai la relation thérapeutique qui apporte un contexte sécure pour le patient, ainsi que la pratique de la thérapie par les mouvements oculaires comme une autre forme d’induction face à des patients empreints d’un fonctionnement cognitif très développé.
Et tout comme l’hypnose et les mouvements oculaires, nous verrons comment rentrent en jeu le VAKOG et l’observation.
Il s’agira donc d’observer, observer, observer puis de vous exercer, exercer, exercer, tout en continuant à observer, observer, observer.




Exercices pratiques
• Pratique des mouvements oculaires avec fluidité.
• Savoir repérer la transe avec les mouvements oculaires.
• Intégration de l’hypnose avec les mouvements oculaires de type EMDR, IMO.

Objectifs
• Savoir appréhender et ressentir la pratique des mouvements oculaires.
• Savoir repérer la transe durant la pratique des mouvements oculaires.
• Savoir intégrer l’hypnose avec les mouvements oculaires de type EMDR, IMO.

Liste des Mots-clés :
Alliance thérapeutique, PTSD, Changement, Créativité, Mouvement, Observation, EMDR, EMDR - IMO

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Les professionnels de santé en bonne santé !

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:31
Dr Claude Virot, médecin psychiatre - Jérémy Cuna, psychologue 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 16 h 45 à 17 h 15 Conférence : Burn-out Niveaux : Débutant, intermédiaire, Expert Il est bien établi aujourd’hui que les professionnels de santé sont particulièrement exposés à la souffrance professionnelle dont la forme la plus violente et la plus destructrice est le Burn-Out.

Il y a quelques années, nous avons postulé que l’hypnose peut protéger les professionnels de santé. Un 1er effet positif sur les soignants est de conserver voire d’augmenter leur énergie professionnelle.
Pour vérifier cette hypothèse, nous avons demandé à des centaines de participants aux formations Emergences « hypnose et douleur aiguë » de remplir une échelle d’évaluation de la souffrance professionnelle lors des premières et dernières sessions de formation.
Les résultats que nous vous présentons ici sont plus que prometteurs.

D’autres études en cours seront présentées : intérêt de la pratique de l’auto-hypnose et persistance de l’amélioration de la qualité de vie au travail 6 mois après la formation.

Créer de la douceur génère un cercle vertueux qui va du bien-être des professionnels de santé aux patients, aux collègues et aux administrations.

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose per-opératoire et stimulation médullaire.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:30
Dr Chantal Wood, médecin 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 12 h 30 à 13 h 00 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Expert Les travaux de M.E. Faymonville a permis à l’hypnose de trouver sa place au sein des blocs opératoires (Faymonville et al. 1997 ; Faymonville et al. 1995), en diminuant le stress, l’anxiété et la douleur des patients opérés en chirurgie éveillée.
La prise en charge des Lombo-Radiculalgies Post-Opératoires (LRPO) par Stimulation médullaire épidurale (SME) nécessite l’implantation d’une électrode chirurgicale ou percutanée en regard des cordons postérieurs de la moelle épinière. L’efficacité de cette technique est attestée par de nombreuses études multicentriques, prospectives et randomisées.

Toutefois, l’efficacité de la SME est entre autres dépendante du niveau d’implantation de l’électrode qui doit être insérée dans l’espace épidural correspondant à l’étage cible. Or, malgré des similitudes anatomiques interindividuelles, l’emplacement exact de l’électrode varie d’un patient à l’autre.
Dans l’idéal, l’intervention est réalisée sur des patients éveillés pour qu’ils aident le chirurgien à déterminer le bon positionnement de l’électrode (Guetarni and Rigoard 2015). Cependant, l’intérêt d’une telle pratique reste controversé. En effet, la chirurgie éveillée peut, d’une part, être inconfortable et provoquer de l’anxiété chez les patients, mais aussi complexifier le travail du chirurgien implanteur qui doit faire face aux mouvements des patients.

Nous avons proposé de l’hypnose per-opératoire à 16 patients pour la mise en place d’électrodes de neurostimulation médullaire, percutanée ou par abord chirurgical. Avant la chirurgie, leurs canaux sensoriels habituels (PAVTOG) ont été déterminés. Pendant l’intervention, notamment lors des gestes les plus invasifs, une interaction active a été demandée aux patients pour les aider à se focaliser sur autre chose que leur douleur.

Cet accompagnement a non seulement permis une implantation optimale de l’électrode assurant une couverture paresthésique la plus large et précise possible mais aussi de réduire le stress, l’anxiété, et la douleur des patients qui tous, souhaitent renouveler cette technique ou la proposer aux autres patients.



Objectifs
• Intérêt d’une interaction physique, pont entre le patient et l’équipe chirurgicale.
• Intérêt de l’interaction active lors des moments les plus douloureux.
• Mémoire du geste améliorée

Liste des Mots-clés :
Bloc chirurgical, Douleur aiguë, Hypnose conversationnelle, Chirurgie, interaction, Vidéo

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L’utilisation des transes instantanées pour le maniement de la douleur chronique.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:29
Teresa Robles, psychologue 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 13 h 00 Atelier : Douleur chronique Niveau : Intermédiaire, Expert Après une brève exposition théorique du bien-fondé de ces techniques, les participants apprendront à créer des transes instantanées sous la forme de méthodes d’auto-hypnose pour travailler sur des situations douloureuses et les mettront en pratique.

Exercices
• Rentrer en contact avec la Sagesse Universelle
• Exercice pour travailler de manière indirecte sur les émotions autour de l’expérience de la Chronicité
• Comment produire une transe instantanée

Objectifs :
• Connaître les propositions de la Physique quantique qui peuvent servir de base pour l’élaboration d’exercices d’auto-hypnose.
• Apprendre a créer des transes instantanées et les mettre en pratique.
• Apprendre à transmettre ces exercices de manière efficace aux patients comme des exercices d’auto-hypnose.

Liste des Mots-clés :
Transe instantanée, Ressources, Auto-hypnose, Douleur chronique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Accompagnement hypnotique d’interventions chirurgicales.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:28
Dr Christine Watremez, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 12 h 00 à 12 h 30 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Intermédiaire, Expert L’hypnose est un outil supplémentaire que nous possédons pour offrir un choix au patient lors de certaines interventions. Mais c’est surtout un outil que nous offrons à nos patients afin qu’ils le réutilisent selon leurs besoins.

Je vais aborder le pourquoi et le comment j’utilise l’hypnose en chirurgie et notamment en chirurgie carcinologique du sein. J’aborderai également les bienfaits que l’hypnose peut apporter aux patients m’appuyant sur des études en cours.

J’aborderai des exemples concrets de pratique clinique, tenterai d’apporter des conseils à tous ceux qui sont intéressés à développer l’hypno-analgésie per-opératoire.



Objectifs
• Exemples d’applications cliniques
• Exposition d’études en cours
• Discussion

Liste des Mots-clés :
Chirurgie, techniques hypnotiques, douleur aiguë, anxiété, NLR

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Inductions rapides: un atelier sur une variété de méthodes d'inductions efficaces

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:20
Veit Messmer, chirurgien-dentiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 16 h 30 à 18 h 30 Atelier : Démonstration Niveau : Intermédiaire, Expert Dans certaines situations, il est important d’obtenir un accès rapide, en quelques secondes, à la partie inconsciente du patient. Ceci peut être réalisé par l’utilisation de méthodes sûres et rapides pour un état de transe confortable et paisible.

Dans cet atelier, une palette de méthodes d’inductions sera proposée et pratiquée (démonstrations et exercices). Aussi bien des techniques connues que des techniques exotiques.

L’idée est d’observer, essayer et retenir celles que vous allez utiliser avec vos patients.
Ces inductions rapides peuvent être utilisées aussi en hypnose fractionnée pour approfondir l’hypnose pas à pas. Elles peuvent être combinées et utilisées comme un musicien utilise des rythmes, des tempos différents ou des variations.

Et avec tous ces nouveaux outils, vous pourrez enchanter vos patients comme tout bon musicien.

Traduction consécutive de l’anglais vers le français



Le compte-rendu de cet atelier, vécu par Laurent Gross...



Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Auto-Hypnose les yeux ouverts.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:19
Christine Vervaeke, kinésithérapeute. 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 15 h 30 à 16 h 00 Conférence : Auto-hypnose Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert M. L présente des tremblements importants du membre supérieur gauche, séquelle d’un accident vasculaire cérébral
M. C vit avec la pathologie neurologique de tremblement essentiel depuis quelques années

Ces 2 patients me sont adressés pour savoir si l’hypnose peut inhiber ces tremblements pour leur permettre de recommencer à exercer des activités maintenant difficiles
Ces patients ont donc besoin de pouvoir faire de l’auto-hypnose, tout en exerçant une activité L’idée de l’auto-hypnose, les yeux ouverts me semble une solution
Lors de cette communication, j’expliquerai la mise en place de l’apprentissage de l’auto-hypnose les yeux ouverts, en précisant le
premier entretien, le contenu des séances, la méthode utilisée

Une vidéo de fin de séance d’hypnose permettra de visualiser l’hypnotisabilité d’un des 2 patients et ses commentaires sur l’arrêt des tremblements pendant la séance
Une deuxième vidéo montrera l’impact de l’auto-hypnose les yeux ouverts sur les tremblements



Objectifs
• Montrer l’importance de l’hypnose en médecine physique
• Mettre en évidence l’impact de l’hypnose sur les tremblements d’origine neurologique
• Expliquer l’apprentissage de l’auto-hypnose les yeux ouverts

Liste des Mots-clés :
Auto-hypnose, Apprentissage, Neurologie

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Bases de l’hypnose en douleur aigüe.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:17
Dr Vincent Tubert - Christine Watremez, médecins anesthésistes 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 11 h 30 à 13 h 00 Atelier : Initiation Niveau : Débutant Qu’est-ce que l’hypnose ? Comment cela fonctionne ? Comment cela peut-il aider en douleur aiguë ?
En premier lieu, pour comprendre ce qu’est l’hypnose, nous avons besoin de comprendre nos différents états de conscience. Ensuite, nous allons aussi exposer brièvement les bases scientifiques qui nous permettent de dire que l’hypnose modifie le ressenti douloureux.

Enfin, pour utiliser l’hypnose dans le cadre de nos soins, nous devons connaître :
• Des techniques de communication (permettre d’éviter de générer ou d’augmenter des douleurs)
• Des techniques de focalisation (pour permettre au patient de s’en éloigner)
• Des techniques de dissociation (reset, gant magique…)

Toutes ces techniques permettent à chaque patient d’accéder à l’état hypnotique. Nous décrirons comment l’utilisation de la sensorialité et de la respiration peut aider à gérer des périodes de douleur aiguë. Chacun pourra faire l’expérience de techniques faciles à utiliser. L’un ou l’autre exercice sera proposé. Cet atelier sera bien sûr adapté en fonction des attentes des participants.



Exercices pratiques
• Exercice d’analgésie
• Exercice sur la respiration
• Exercice de mirroring

Objectifs
• Comprendre comment l’hypnose agit sur la douleur
• Expérimenter une analgésie
• Recevoir les techniques de base (respiration…)

Liste des Mots-clés :
Apprentissage, Communication, Conscience, Langage hypnotique, Transes, Sensorialité, Respiration

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

De la consultation à la réalisation d’une coloscopie en hypno-analgésie : la vidéo en live

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:13
Dr Guylaine Tran, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 11 h 00 à 13 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Douleur aiguë Niveau : Intermédiaire, Expert Cette vidéo permet d’analyser les étapes de la prise en charge d’un patient de 75 ans. La coloscopie est assez ardue et des changements de position s’avèrent nécessaires.

Nous commenterons l’induction : Dissociation temporospatiale - du lieu sur vers le souvenir ; dissociation corporelle avec l’installation d’une catalepsie ; dissociation sensorielle. Ce sera l’occasion de relever les erreurs de langages, donc des pistes d’amélioration. Mais aussi de constater que ces lacunes n’ont pas perturbé le bon déroulement de l’endoscopie.
Nous détaillerons pendant la phase d’entretien des techniques pour favoriser l’analgésie, celles utilisées pendant de cet examen et d’autres.

Le temps de la consultation me permettra d’insister sur l’importance de la motivation et de la confiance : « Le doute n’est pas permis », et « les prophéties autoréalisatrices fortement conseillées ».

Et ainsi pour terminer, pour vous également : « TOUT VA BIEN SE PASSER » car je vois que vous êtes motivés, curieux, décidés.



Exercice Démonstration
• Induction par focalisation visuelle
• Induction par focalisation kinesthésique
• Induction par dissociation : la catalepsie

Objectifs
• Oser l’hypnose en endoscopie et ailleurs
• Acquérir de nouvelles connaissances, ou les réactiver
• Trouver des solutions pour l’information des patients : CS, appel téléphonique

Liste des Mots-clés :
Vidéo, Endoscopie, Douleur aiguë

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

La rencontre de 2 mondes : entreprise et hypnose.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:04
Elisabeth Trabelssi, psychologue du travail. 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 17 h 30 à 18 h 00 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Débutant, Intermédiaire Osez venir vivre une expérience partagée en clinique du travail :
En entreprise, Ève une salariée douloureuse chronique traitée en hypnothérapie.

Illustration clinique de ma pratique professionnelle en entreprise.
L’accompagnement d’une salariée atteinte d’une maladie auto immune dégénérative douloureuse. Le suivi est sur deux ans.

Nous verrons comment le duo « psychologue clinicienne du travail et Ève salariée » ont entrepris ce long voyage vers un mieux- être au travail en passant par l’acception de la maladie et l’aménagement de son poste de travail. Nous constaterons que dans le monde du travail « s’invite » parfois le « hors travail ».
La salariée Ève professionnelle veut répondre au mieux aux exigences de sa mission.
L’entreprise « veut mieux faire » souhaite entre autres réduire l’absentéisme et fidéliser son personnel. Les résultats obtenus seront explicités.



Objectif
• Oser proposer l’hypnose thérapeutique à une direction dans le but de répondre à ses demandes : réduire l’absentéisme, fidéliser son personnel et plus si besoin…
• Intégrer en consultations souffrance au travail des techniques d’hypnothérapie.
• Accompagner une salariée Ève afin qu’elle plus efficace et productive dans son environnement de travail.

Mots-clés :
Douleurs chroniques, Souffrance psychiques et physiques au travail.

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose : intégrer et développer sa pratique au cabinet dentaire.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 01:01
Dr Marine Sochat Antunes, chirurgien-dentiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 12 h 30 à 13 h 00 Conférence : Soins dentaires L’hypnose médicale est une pratique en plein développement. Alors que les patients peuvent parfois se montrer sceptiques quant à la réussite de l’analgésie par l’hypnose, le frein chez les professionnels (même formés) peut être tout autre.
Car même s’il ne fait nul doute que l’hypnose est un outil très confortable, pour les techniciens que nous sommes, il est rationnel de se demander comment l’intégrer à la longue liste des outils que nous utilisons déjà.

Comment, et dans quelle situation utiliser l’hypnose ? Avec quelles personnes ?
L’hypnose s’adresse-t-elle à une patientèle particulière ?
Cela demande-t-il du temps ou une organisation particulière ?
Commentutiliserdèsdemainl’hypnoseconversationnellepourfavoriserlaréussitedevostraitements(prothèse,parodontologie…) ? Quel rôle pour nos assistantes ?
Comment facturer ses séances d’hypnose ?
Quels sont les bénéfices pour nos patients, notre personnel et nous-même?

Autant de questions auxquelles je tenterai de répondre en m’appuyant sur mon expérience « d’hypno-conquise »



Objectifs
• Développer l’utilisation de l’hypnose de manière simple
• Comprendre comment cela valorisera votre activité
• Aborder les freins que pourrait représenter l’exercice libéral

Liste des Mots-clés :
Cicatrisation, Dentaire, Hypnose conversationnelle, Hypnose d’urgence, Analgésie, Empathie

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Intérêt médico-économique de l’hypno-sédation.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 00:53
Dr Jérôme Schweitzer, médecin anesthésiste – Dr Corinne Fize, médecin gynécologue obstétricien 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 16 h 15 à 16 h 45 Conférence : Plénière Niveau : Débutant, Intermédiaire, Expert L’intérêt de l’utilisation de l’hypnose lors de certains actes chirurgicaux pour remplacer une anesthésie générale (AG) a été démontré ces dernières années.
De nombreuses personnes pensent en revanche que cela coûte beaucoup d’argent et de temps.
N’ayant pas cette impression, nous nous sommes intéressés au coût de l’hypno-sédation pour la structure hospitalière.

Dans une étude prospective, consécutive, observationnelle en soins courants, nous avons comparé 73 patientes bénéficiant d’une conisation sous hypnose associée à une anesthésie locale, à 55 patientes bénéficiant de la même chirurgie sous anesthésie générale.

Nos résultats montrent que la réalisation d’une conisation sous hypno-sédation permet une économie de 160 € par acte chirurgical (AG : 517 € / H : 357 €), avec un geste identique dans les 2 cas (même taux de complications et le même taux de marges saines). Le taux de réussite de l’hypno-sédation est important (95 %), avec seulement 4 cas (sur 73) de conversion en anesthésie générale. Le temps d’occupation de salle d’opération est identique à celui de l’AG (AG : 37,9 min / AG : 38,6 min).
Le temps passé par les patientes du groupe hypno-sédation en salle de surveillance post-interventionnelle et dans le service de chirurgie ambulatoire est nettement plus court (différence observée de 173 min entre les 2 groupes), ce qui explique une grande partie des économies réalisées par la structure.

Cette étude montre donc que l’hypno-sédation répond aux exigences actuelles de maîtrise des coûts de santé et du développement de la chirurgie ambulatoire.



Objectifs
• Contexte économique de l’hypno-sédation, facturation
• Intérêt financier pour la structure, pour un praticien libéral
• Confirmer effets bénéfiques de l’hypno-sédation à travers analyse des objectifs secondaires

Liste des Mots-clés :
Coût des soins, Études cliniques, Bloc chirurgical

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

L’hypnose médicale dans les hôpitaux italiens.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 00:50
Dr Cristina Scala – Dr Marina Rubatti, médecins anesthésistes 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 15 h 30 à 16 h 00 Conférence : Douleur aiguë Niveau : Débutant En Italie l’hypnose est très développée dans le domaine de la psychologie et moins parmi les médecins.
Actuellement il y a une demande croissante d’utiliser l’hypnose dans les hôpitaux pour la prise en charge des maladies. Cet intérêt est de plus en plus croissant autant de la part des patients que des médecins.

Les patients demandent une prise en charge plus humaine car le technicisme refroidi les soins et les dépersonnalisent. Les médecins cherchent des moyens pour gérer malades et souffrance avec des nouveaux outils.

L’hypnose représente un outil majeur dans une prise en charge multidisciplinaire des patients.
C’est un outil qui revient du passé, qui avance et véhicule beaucoup d’admiration mais aussi des idées fantastiques qu’il faut recadrer.
Utiliser l’hypnose a des avantages mais il faut avancer avec compétence et rigueur.
Nous avons réalisé une enquête pour savoir ce que pensent les médecins de l’hypnose en Italie. Nous avons inclus 8 hôpitaux du nord et centre de l’Italie :
2 hôpitaux à Turin, 1 hôpital à Conegliano veneto, 1 hôpital à Modena, 1 hôpital à Rimini, 1 à Riccione, 1 hôpital à Civitanova Marche et 1 hôpital à L’Aquila.
Les médecins du service d’anesthésie réanimation ont été invités à faire le questionnaire en premier et il a été proposé ensuite aux autres spécialistes : orthopédiste, chirurgiens thoraciques, viscerio, radiologues et pneumologue.

Le questionnaire est anonyme et dans sa première partie, la personne est invitée à définir une expérience personnelle de chirurgie en termes de ressenti, échelle du confort, échelle numérique de la douleur. Cet axe initial à pour but de savoir si les médecins ont eu une expérience opératoire agréable (dans les limites du contexte) ou pas. Et de réfléchir à ce souvenir, peux donner l’occasion de rapprocher les plus sceptiques à l’hypnose.



Objectifs
• Connaître l’état de lieu de l’hypnose médicale en Italie parmi le professionnel de santé, médecins anesthésistes et autres spécialistes.
• Définir mythes et légendes liés à l’hypnose
• Évaluer le ressenti de médecins dans une expérience chirurgicale personnelle

Liste des Mots-clés :
Anxiété, Chirurgie, Gestion de la douleur, Formation, Approche de traitement alternatif/complémentaire, Anesthésie générale

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Bases de l’hypnose en maternité.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 00:46
Hélène Saulnier, sage-femme 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. SAMEDI 16 JUIN de 9 h 00 à 10 h 30 Atelier : Initiation Niveau : Débutant Les objectifs de l’initiation hypnose et maternité sont de découvrir ce qu’est l’hypnose et quels sont les champs d’application en maternité.

La grossesse, l’accouchement, l’accueil du nouveau-né, le devenir parent sont des étapes fondamentales dans la vie d’un couple. C’est parfois une crise, un chaos où se côtoient des contraires : joie-douleur, confiance-peur, vie-mort.
L’outil hypnotique est particulièrement adapté tant pour l’anxiolyse, l’analgésie, que pour la préparation au changement.

Seront abordées des techniques de communication, des techniques de focalisation, puis de dissociation (hypnose dite formelle).



Exercices :
• Focalisation pendant la contraction
• Techniques respiratoires
• Expérimentation des sons
• La sensorialité du nouveau-né

Objectifs :
• Préparation à l’accouchement
• Le cri en salle d’accouchement
• L’accueil du nouveau-né

Mots-clés :
Langage hypnotique, respiration, sensorialité, sons

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Et si nos patients étaient des super-héros.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 00:40
Antoine Rogé, kinésithérapeute. 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. VENDREDI 15 JUIN de 17 h 30 à 18 h 00 Conférence : Techniques physiques Niveau : Débutant Kinésithérapeute depuis 30 ans, une patiente me fait découvrir il y a 6 ans l’hypnose médicale et Yves HALFON. Une évidence s’est installée progressivement, l’hypnose était le nouvel outil nécessaire à mes patients.

De formation en communication thérapeutique, hypnose et médecine physique et hypnose et troubles et douleurs chroniques, je m’imprègne de techniques mais le « savoir pas encore faire » est mon quotidien.
Puis une nouvelle règle des « 3 O » s’impose à moi : Oser. Oser. Oser. Pour le patient, pour moi thérapeute et pour moi en tant que personne.

Je ne suis qu’un débutant avec ses doutes, ses surprises. Mais mes patients ne le sont pas, ils ont en eux des super-pouvoirs, souvent ignorés, présents depuis leur naissance, dans leur esprit conscient ou pas, dans leur corps, résultats de milliers d’années d’évolution.
Régresser dans le temps, anticiper le futur, se fabriquer un gant de protection indestructible, transformer les choses, déplacer de l’énergie, voilà des exemples non exhaustifs des super-pouvoirs de nos patients.

« Vous vous en sortez très bien, vous êtes l’être le plus capable, le plus qualifié, et digne de confiance que je connaisse : vous ferez ça très bien. » dit Iron Man…

Et il s’y connaît en super-pouvoir !



Objectifs
• Pour le thérapeute, oser révéler le super-pouvoir de nos patients
• Pour le patient, activer ses ressources pour en faire des super-pouvoirs
• Hypnosisman, personnage central de l’éducation thérapeutique par l’auto-hypnose

Liste des Mots-clés :
Kinésithérapie, Ressources, Mouvement, Auto-hypnose, Éducation thérapeutique

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org

Hypnose et chirurgie.

Hypnose Ericksonienne - vendredi 15 juin 2018 - 00:24
Dr Watremez, médecin anesthésiste 7ème Congrès International Hypnose et Douleur. Formation Continue en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale. JEUDI 14 JUIN de 16 h 30 à 18 h 00 Atelier Démonstration Vidéo : Douleur aiguë Niveau : Intermédiaire, Expert Projection de vidéos de différents types d’interventions chirurgicales avec hypnose,
• De différents types de patients,
• De différents types d’accompagnement hypnotique
• De différentes techniques.

Cet atelier se veut un peu comme une supervision avec discussions et critiques de vidéos.



Exercices pratiques
• Révision de certaines techniques selon les demandes des participants

Objectifs :
• Montrer des exemples de chirurgie avec hypnose
• Montrer que même avec quelques années de pratique l’on fait encore des erreurs basiques
• Aider les collègues qui hésitent à se lancer

Liste des Mots-clés :
Vidéos, chirurgie, applications médicales, techniques hypnotiques, douleur aiguë, anxiété

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org